[PERSO] Je tu(e) elle

6 février 2014 dans En vrac

Il aimerait avoir le temps de se remettre au piano.
Il aimerait faire de la musique dans un groupe à nouveau.
Il adore sa vie professionnelle.
Il n’aime pas sortir.
Il n’est jamais allé en boîte de nuit.
Il ne boit pas.
Il adore les côtes de boeuf, les pizzas, les hamburgers, le couscous de son papa, la tarte aux noix de sa maman.
Il était surnommé « estomac sur pattes » par son grand-père lorsqu’il était enfant.
Il adore aller à la salle de sport.
Il aime faire des sudokus.
Il fait parfois les deux en même temps.
Il aime entretenir sa forme physique.
Il aime entretenir son corps pour être (et paraître) bien.
Il n’a pas pourtant de crème pour le corps ou le visage chez lui.
Il n’aime pas rester dans sa salle de bain.
Il adore passer du temps avec ses potes.
Il a d’ailleurs autant de potes « homme » que de potes « femme ».
Il ne cherche pas à tomber amoureux, il n’en éprouve pas le besoin.
Il aime les enfants mais ne tient pas à en avoir à lui.
Il adore lire.
Il passe parfois des nuits blanches pour terminer un bouquin.
Il ne le regrette jamais même s’il n’a plus 20 ans.
Il pleure devant « Love Actually » et « Le Roi Lion » mais son genre préféré reste la science-fiction.
Il adore les sciences, d’ailleurs.
Il se passionne pour ça.
Il n’aime pas la biologie et les sciences du vivant.
Il préfère la physique, la cosmologie, la physique des particules et la planétologie.
Il a sa carte d’abonné à la Cité des Sciences et au Palais de la Découverte.
Il y va plus pour rêver que pour apprendre.
Il apprend dans les livres et les conférences.
Il passe beaucoup de temps au cinéma, aussi.
Il adore les Lego.
Il adore les construire.
Il n’arrête pas de dire : « Chui un p’tit gars solide« .
Il aime être seul.
Il n’aime pas aller « en soirée » mais passe beaucoup de temps sur les réseaux sociaux.
Il a horreur du shopping.
Il préfère les grands magasins impersonnels et froids plutôt que les petites boutiques où il devra parler à quelqu’un quand il doit vraiment se racheter un jean ou une paire de chaussures.
Il recoud ses boutons et rapièce ce qui peut l’être pour éviter les magasins, même grands.
Il est avenant, pourtant. Souriant.
Il s’intéresse aux gens.
Il aime bien quand c’est rangé mais il n’aime pas ranger.
Il n’aime pas faire le ménage mais il aime bien quand c’est propre.
Il laisse traîner la vaisselle.
Il aime les bandes-dessinées mais s’interdit de jouer aux jeux vidéo.
Il a peur de l’addiction.
Il aime les chats, les éclairs au chocolat et regarder les Jeux Olympiques.
Il voudrait écrire des livres.
Il voulait être astronome, quand il était petit.
Il veut aller s’installer sur Mars, maintenant.
Il a survécu plusieurs fois.
Il est fort.
Il est fragile, parfois.
Il croque la vie à pleines dents.

***

En fait, « il », c’est moi.
Et je suis, me sens, une femme, pourtant.

 


L’anthropologue Françoise Héritier sur l… par Slate-Fr