[PODCAST] La folle histoire de l’Univers 13

décembre 20, 2012 dans La folle histoire de l’Univers, Vidéos

Le 13 sera le dernier de 2012 avant 2013 : j’ai décidé de prendre un repos bien mérité ! Un épisode un peu plus court que d’habitude, début de lâcher-prise oblige, avec un petit bonus final pour dépasser quand même les 8 minutes. Et, contrairement à ce que j’avais annoncé, il n’y aura finalement pas de « Spécial fin du monde », décision due à une poussée de feignasserie aigue. Et merci pour vos notes et vos commentaire sur iTunes !! :D

Sommes-nous une simulation informatique ?

http://news.techeye.net/science/scientists-plan-test-to-see-if-the-entire-universe-is-a-simulation-created-by-futuristic-supercomputers

Hubble, cher Hubble…

Tous les jours à 17h30 en iMax à la Géode. Instructif et planant. Sinon, il a réussi à dénicher 7 très très vieilles galaxies…

http://lci.tf1.fr/science/remonter-au-plus-pres-du-big-bang-l-exploit-du-telescope-hubble-7725313.html
http://www.lageode.fr/programme/imax/hubble/
http://sciencesetavenir.nouvelobs.com/espace/20121218.OBS2808/sept-galaxies-primitives-decouvertes-par-hubble.html

Paris Space Week

http://www.paris-space-week.com/index.html
http://www.paris-space-week.com/PDF/Programme.pdf

Promenons-nous dans la nébuleuse…

https://twitter.com/Nebuleuses_VL/status/278848154957406209
http://www.eso.org/public/france/images/eso1250a/zoomable/

Carte interactive d’exoplanètes

http://www.scientificamerican.com/article.cfm?id=graphic-science-exoplanet-discoveries-date-just-drop-in-bucket-interactive

Promenade sur le Nil de Titan

http://www.esa.int/Our_Activities/Space_Science/Cassini_spots_mini_Nile_River_on_Saturn_moon

Le million, le million ! 

http://www.maxisciences.com/astronaute/les-spationautes-depassent-le-cap-du-million-d-heures-dans-l-espace_art27912.html
http://www.enjoyspace.com/fr/news/un-million-d-heures-dans-l-espace

Le dernier pas sur la Lune a 40 ans

http://www.maxisciences.com/programme-apollo/apollo-17-il-y-a-40-ans-des-astronautes-atterrissaient-sur-la-lune-pour-la-derniere-fois_art27899.html

Yuri Milner, le milliardaire qui aime la physique et les physiciens

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/physique-1/d/des-millions-de-dollars-pour-stephen-hawking-et-des-leaders-du-lhc_43344/#xtor=AL-27-1[ACTU]-43344[des_millions_de_dollars_pour_stephen_hawking_et_des_leaders_du_lhc
http://www.fundamentalphysicsprize.org/

 

Et la vidéo bonus… Merci à Vinvin de s’être intéressé à ce podcast dans Le Vinvinteur, malgré l’apparent « copinage »…

[ARTICLE] La culture à (très) moindre coût

février 22, 2010 dans Culture, En vrac

Toute, mais vraiment toute la culture pour moins de 20 euros ? C’est possible. Se cultiver et se divertir ne coûte pas aussi cher que l’on pourrait le penser. Petit tour d’horizon de la culture – vraiment – pour tous.

A l’heure des progrès technologiques d’un côté et de la loi Hadopi de l’autre, les consommateurs de produits culturels doivent s’adapter et revoir leurs (mauvaises) habitudes. Seulement, avoir à portée de clic des contenus vidéo et musicaux gratuits, c’est drôlement tentant – surtout en temps de crise économique. Mais il existe des bons plans dans tous les domaines pour satisfaire toutes les envies à moindre coût.

Cinéma

Si je vous dis LimeWire, eMule, µTorrent, Vuze, Shareaza, ça vous dit quelque chose ? Oui ?? C’est pas bien. Surtout si, en plus, vous les utilisez. Ces logiciels de téléchargement illégal servent le plus souvent à se procurer des films. Et pourtant, le cinéma en France ne s’est jamais aussi bien porté.

L’année 2008 avait déjà été un cru extraordinaire, en partie grâce au populaire Bienvenue chez les Ch’tis. 2009 comptera 5% de fréquentation supplémentaire… Paradoxal ? Pas tant que ça. Le téléchargement a permis de booster la créativité et la qualité du cinéma à grand spectacle, celui qui n’a d’intérêt que sur grand écran. Pour preuve, les plus grands succès de 2009 étaient L’âge de glace 3 (proposé aussi en 3D), l’avant-dernier volet de Harry Potter, et Transformers 2. Sans même parler d’Avatar, dont la beauté des images et la technique révolutionnaire (en 3D)  ne peut s’apprécier qu’en salle.

Obsolète, le téléchargement illégal ? Il le faudrait. Doit-on pour autant se ruiner pour aller voir un film ? Non. Deux solutions à moindre coût existent. La première, c’est l’option du dimanche matin. Pour des séances entre 10h30 et midi, le tarif est le même pour tous : entre 5 et 6,10 euros selon les villes et les enseignes – soit 40% d’économie sur les films du moment. La deuxième solution, proposée uniquement pour les cinémas Gaumont Pathé, est celle des ventes flash du mardi : pour 3€50, vous pouvez voir les films en fin d’exploitation. Il faut s’y prendre le jour même – la réservation ne se fait qu’en ligne tous les mardis – et être patient si vous souhaitez voir un film à succès, mais le tarif défie toute concurrence.

Entre un mauvais screening sur un écran d’ordinateur et la qualité d’image et de son en salle, la différence est grande. Et pas si onéreuse. On gagne à être honnête.

Musique

Voilà encore un produit culturel largement téléchargé dans l’illégalité la plus totale. Si si. Et si la crise du disque est surtout dommageable pour les producteurs (qui, décidément, ont bien du mal à s’adapter), elle pénalise également les artistes.

Pourtant, il n’a jamais été plus facile d’écouter et/ou de découvrir des nouveaux chanteurs, des nouveaux groupes, et des nouveaux styles tout à fait gratuitement. Après une inscription qui ne vous demandera que quelques secondes et une adresse mail, vous pourrez avoir accès à toute la musique possible et inimaginable sur Deezer (site d’écoute en ligne), et MySpace (profils d’artistes). Il n’est pas interdit de surfer au gré du hasard pour faire des découvertes inattendues. Tout est à notre portée, à condition d’avoir l’esprit curieux et de prendre le temps. Internet offre une infinité de richesses à écouter, partager, et recommander.

Les profils MySpace servent notamment de vitrine à des jeunes artistes. Ils y indiquent leurs dates de concert et de représentations. Ça se passe souvent dans des cafés ou dans des piano-bars. Il ne suffira de débourser que le prix d’une consommation et, pour les plus généreux, de glisser quelques pièces dans un chapeau.

Et si vous voulez acquérir à tout prix la dernière chanson qui inonde les ondes, des plateformes de téléchargement légal (comme la Fnac ou iTunes, par exemple) vous permettront d’acheter n’importe quel morceau à 0,99 euro. Vraiment pas assez cher pour s’en priver.

Livres

A l’instar du cinéma, l’industrie du livre se porte merveilleusement bien en ces temps de difficultés économiques. Le Salon du Livre de Paris 2009 a accueilli 20% de visiteurs en plus par rapport à l’édition de 2008, et les ventes ont augmenté de 20 à 40% selon les stands des éditeurs.

Si le prix des livres à leur sortie reste élevé et que vous souhaitez vous tenir au courant de l’actualité littéraire, une inscription dans une bibliothèque municipale est le meilleur moyen d’y arriver. Ça peut paraître évident, mais près de 60% des Français ne sont pas inscrits. La consultation des ouvrages et de la presse sur place est gratuite, et pour pouvoir emprunter, les coûts varient selon les communes. En général, pour l’emprunt des livres uniquement, il est entre 5 et 20 euros par an. Mais si vous avez des enfants, vous pouvez les inscrire et profiter avec eux de leur carte, il ne vous en coûtera rien : les inscriptions sont toujours gratuites pour les moins de 18 ans !

Si vous préférez garnir votre bibliothèque personnelle, alors optez pour les livres de poche, et si votre budget est très serré, pour les Librio. A 2 euros pièce, il y en a pour tous les goûts, de la littérature à la poésie, en passant par le théâtre, les nouvelles, les documents, la bande-dessinée, et les livres pratiques.

Et si vraiment vous ne pouvez pas mettre un centime dans l’achat d’un livre, laissez-vous séduire par lebookcrossing. Le concept ? Faire du monde une bibliothèque à ciel ouvert. Laisser un livre dans la rue, indiquer son emplacement sur le site créé pour l’occasion, aller voir s’il n’y en a pas un autre dans le quartier. Aller le chercher, le lire, et le relâcher pour d’autres lecteurs… Ludique, interactif, généreux, et totalement gratuit.

Spectacle

Le théâtre est accessible à tous, contrairement à des croyances répandues. Surtout quand des sites comme Billet RéducBilletnetTicketac, etc… proposent non seulement des réductions, mais aussi des invitations chaque jour pour plusieurs dizaines de spectacles ! Souvent, il y a une participation au chapeau, mais chacun est libre de donner ce qu’il peut – ou pas. Par contre, il faut habiter à Paris ou en région parisienne. L’offre est quasi-nulle en province, malheureusement.

A Paris également, il est possible d’assister sans rien débourser à des émissions de télévision. Magazines, jeux télévisés, Guignols de l’Info, soirées spéciales… Beaucoup d’émissions de plateau sont en public, et cherchent en permanence des personnes pour le remplir. C’est amusant de voir l’envers du décor, et c’est accessible à tous. Se renseigner directement auprès des sites des émissions ou auprès des chaînes.

Les régions ne sont pas en reste. Elles proposent des festivals de théâtre de rue un peu partout en France : le Festival d’Aurillac, Urbaka (Limoges), les Furies (Châlons en Champagne), Chalon dans la Rue(Chalon sur Saône), les Accroche-Cœurs (Angers), le Festival Scènes de rue (Mulhouse), et bien d’autres encore. Ils se déroulent entre juin et septembre, et toutes les manifestations sont gratuites.

Musées et expositions

Les musées nationaux sont gratuits pour tous le premier dimanche de chaque mois. Et depuis avril dernier, ils sont également gratuits tous les jours pour les jeunes de moins de 26 ans. A noter que la gratuité s’applique en général pour les demandeurs d’emploi également. L’occasion de se cultiver en attendant des jours meilleurs.

Conférences scientifiques

La culture ne se limite pas aux arts… On peut se cultiver avec les sciences également. Le Collège de la Villette propose des conférences toutes les semaines, dispensées par les plus grands spécialistes. L’entrée est libre, dans la limite des places disponibles. Si le temps manque pour se déplacer ou que Paris est trop loin, il est possible de les écouter en ligne ou de télécharger les podcasts. Un bon moyen d’apprendre des choses fascinantes dans des domaines variés (biologie, astrologie, mathématiques, psychologie, paléontologie, sociologie, etc…) pendant des tâches ménagères ou dans les transports en commun.

Mémoires et thèses

Les soutenances des mémoires et des thèses sont ouvertes au public et – bien entendu – gratuites. Elles se déroulent au sein des universités, et toutes les matières, tous les sujets sont concernés, de l’histoire médiévale à la biologie moléculaire, en passant par la sociologie des médias ou la littérature péruvienne des années 30. De quoi devenir pointu et briller en société.

Total

A combien reviendrait une semaine culturelle type bien remplie ?

- 1 blockbuster américain (5.50 €)

- 1 film d’auteur sud-américain (3.50 €)

- la joie d’une découverte par hasard d’un groupe de rock libanais

- 2 titres à la mode (1.98 €)

- des nouvelles de Maupassant lues dans le bus (2 €)

- 1 roman policier « bookcrossé »

- 2 spectacles avec participation au chapeau (3 € et 2 €)

- 1 émission de télévision en public

- 1 exposition de peinture

- 1 conférence sur les trous noirs écoutée en faisant du repassage

- accompagner une cousine à sa soutenance de thèse sur la subjectivité dans le cinéma hongkongais entre 1929 et 1936…

TOTAL : 17.98 €.

La culture : signe extérieur de richesse intérieure ?…